Dernière étape, arrivée à Paris


 

Quelques jours avant l’étape finale du célèbre tour de France cycliste, c’est la dernière étape de la première édition du Tour de France des primeurs qui est célébrée à Paris le vendredi 26 juillet.

 

De bon matin, à l’heure ou s’installent les commerçants du Marché Saint Charles dans le 15ème arrondissement, arrive le désormais célèbre camping-car de nos 8 primeurs qui, depuis le 4 juillet, ont parcourus la France entière à la rencontre des professionnels dans les marchés de gros, mais aussi dans les cœurs de ville en assurant le show pour promouvoir la profession, les produits et le CAP primeur en place depuis 2017 et qui, à ce jour, est encore trop méconnu.

 

 

« […] nous sommes des primeurs, nous valorisons notre métier au quotidien, nous faisons même plus que ça, nous le transmettons ... »- clame haut et fort Atef Barbouche, primeur à Paris et initiateur de ce périple.  

 

C'est avec le sourire que nos 8 aventuriers installent quelques tables sur lesquelles seront posés des flyers, des tee-shirts, des décorations et des créations gourmandes à base de fruits.

 

Les passants découvrent ébahis le travail des 8 primeurs venus des 4 coins de la France pour promouvoir les fruits et légumes de qualité,  la base d’une alimentation quotidienne saine dans le respect du fameux « manger 5 fruits et légumes par jour ». 

 

 

« Le métier de primeur est précis, il y a un véritable travail de sélection, d'affinage des produits, de valorisation, de recettes et de maturité » précise Sandrine Choux, déléguée générale de Saveurs commerce, fédération nationale des commerces alimentaires spécialisés de proximité. 

« Il faut former les jeunes, une nouvelle classe a été ouverte a la C.M.A (Chambre de Métiers et de l'Artisanat) de Lille, de quoi préparer la voie à de nouvelles générations de primeurs mais la route est encore longue" précise Brigitte Delanghe MOF 2011 aux côtés de Frédéric Jaunault MOF de la même année qui parcoure le Monde pour promouvoir le fruit, le légume et la qualité française.  Ces deux Meilleurs Ouvriers de France aiment à soutenir les actions visant à promouvoir leur métier, leur passion.

Pour financer cette initiative, nos athlètes primeurs ont pu compter sur les fonds solidaires Blampin fruits, représentés par Alain Martinez, le délégué général qui, tel un coach sportif, répond aux besoins de son équipe en installant notamment une sonorisation pour amplifier les discours et remerciements.

Une sonorisation, de la musique, des fruits et des légumes, les acteurs de Rungis, il n’en fallait pas plus ou moins à Marc Fichel, cadre dans une société de Rungis, pour abandonner son poste et changer de casquette,  prendre celle du chanteur de Rungis et entonner l’hymne du marché, son tube,  « C'est ma vie dans les Halles".

Les passants curieux s’arrêtent pour applaudir et accompagner les primeurs qui s'élancent dans un bal de rue improvisé sous les sourires ébahis de Parisiens ravis de ambiance joyeuse dans leur quartier.

Le Tour de France des Primeurs 2019 est une réussite, la deuxième édition est déjà dans les esprits et, en attendant, faisons confiance quotidiennement à nos primeurs de proximité.

Article réalisé avec la participation de Benjamin Picard

2 réflexions sur « Dernière étape, arrivée à Paris »

  1. Félicitations !
    Merci à l’ auteur pour son article très intéressant.
    Nous découvrons un aspect encore méconnu du Tour de France des primeurs.
    Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.